4.3 - Expériences en rapport avec le domaine de compétence 3 du DE AVS
Domaine de compétences 3 du DE AVS  : accompagnement de la vie sociale et relationnelle
3° A partir d'une ou deux situations rencontrées, décrivez comment vous avez incité les personnes aidées à réaliser des activités dans la journée
____________________________________________________________________________________

Situation 1

Mme G. H. : 78 ans, atteinte de la maladie d'Alzheimer. depuis 2 ans. Veuve. Problème d'alcoolisme. Très mobile, s'exprime bien. Mémoire récente défaillante, confusion, très violente. Trois enfants, rapports familiaux  conflictuels. Milieu : semble avoir dilapidé tous ses biens. Les enfants : milieu moyen et très aisé. Sous tutelle d'une de ses filles que je n'ai jamais rencontrée (milieu artistique, très aisé). Habite un nouveau studio (Mme G. H. a provoqué l' incendie de son appartement en s'endormant avec une cigarette). Mon intervention : temps plein, du lundi au vendredi après-midi (de 13H à 20H30)

Contexte : Je ne dispose d'aucun budget ni pour les loisirs ni pour les transports.


Inciter à avoir des activités

Je dédramatise le manque d'argent, et explique à Mme G. H. que nous pouvons faire preuve d'imagination .Je lui demande, à part les  achats, ce qui éveille son intérêt. Mme G.H.  souhaite se rendre dans son ancien quartier, car ici, elle n'a pas d'amis, veut aller au cinéma, visiter des expositions et  marcher dans   les rues qu'elle aime particulièrement. Les enfants  refusent que Mme G.H. aille au cinéma car " elle ne comprend plus le film et oublie ", et, de plus, le prix d'une entrée est élevé.

L'autonomie est un droit, pas un luxe

Promenades et sorties

Je ne dispose que de deux tickets de métro par semaine pour accompagner  Mme G.H. à son rendez-vous l'après-midi chez l'orthophoniste, dans le Centre de Paris. Ces jours-là, ma collègue lui propose son déjeuner tôt pour qu'elle fasse la sieste et que nous puissions sortir de bonne heure. Je prends un sac avec de l'eau, je l'aide à vérifier si elle a bien ses titres de transports, mouchoirs, porte-feuille et rouge à lèvres dans le sien, ainsi que son cahier d'exercices.

56140398

artistes de rue

Mme G.H. met des chaussures de marche confortables et nous partons bien avant l'heure du rendez-vous : je lui fais découvrir les rues adjacentes, visiter une exposition dont l'entrée est libre. Je l'invite à aller à pied  dans des rues piétonnes animées où elle s'amuse des spectacles de rues.

Au retour, je lui propose toujours une promenade en descendant une station de métro avant ou après la sienne, ce qui lui permet de découvrir d'autres aspects de son quartier. J'ai pu aussi l'accompagner dans son ancien quartier.

56205200

Passy

Je propose à Mme G. H. de prendre contact avec le prêtre de sa paroisse et d'assister aux après-midi de rencontres et de jeux de société. Elle se fait ainsi  des relations. Mme G. H. aime briller en société et se concentre pour cacher sa maladie. Je l'y accompagne une fois par semaine.

Malgré les réticences de l'entourage familial, les fêtes de Noël ont permis de nous orienter en cette direction, notamment en permettant Mme G.H. d'assister à la célébration de la messe de Minuit

Aidants naturels

 

Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France : Bioéthique

Situation 2

Mme F. M. : 71 ans à mon entrée en fonction, atteinte de la maladie d'Alzheimer (malade depuis depuis 5 ans dans cet exemple). Curatelle Mlle P. C.  amie de Mme F.M depuis 40 ans.

Mon intervention (mandataire) : de juin 1999 à mai 2008. Temps plein : 2 après-midi, une nuit, et dimanche.

A ma prise de fonction

Mme F. M. peut  assister à des expositions de peinture, visiter des musées et continuer toute activité culturelle de son choix. Je collecte alors des documents illustrés, articles de presse, cartes postales qu' ensemble nous rangeons dans un classeur. Je note, ce qui lui a plu, ses réactions, tout fait marquant, ce qu'elle me dit.

56262134

l'album souvenir ...


Inciter à avoir des activités

Lorsque son état de santé n'a plus permis ces activités, j'ai proposé à Mme F.M. de ranger le petit salon où se trouvent les bibliothèques, les albums, et les boîtes de photos anciennes. Je sais qu'elle aimait lire et se reposer dans cette pièce. En sa présence, j'ai rangé  pour qu'elle ait accès aux rayonnages de la bibliothèque avec le fauteuil roulant.  (Son curateur participe à ce rangement, qu'elle voulait faire depuis longtemps).

56273221_p

Marc Chagall

J'installe Mme F.M. confortablement sur le canapé et je feuillette avec elle.la documentation que nous avions réunie. J'observe ses réactions  :quand son attention est retenue par une reproduction de tableau, je lui reparle de l'exposition,  la transfère sur le fauteuil roulant et l'aide à rechercher dans la bibliothèque un livre sur l'artiste ou le catalogue de l'exposition. Si son regard s'arrête sur une vue de Paris, je la conduis devant le rayonnage des livres illustrés concernant Paris.

56262419_p

rue Daguerre Paris

Jamais je ne lui demande si elle se souvient  : je ne veux pas la mettre en situation d'échec. Nous redécouvrons mais Mme F. M. n'a pas pu imprimer de souvenirs.  Mme F. M. ne se concentre que peu de temps, son intérêt ne reste éveillé que durant 15 mn environ, mais cette activité  peut être renouvelée régulièrement.

56273574

Je propose de trier les photos (souvenirs de famille) dans des albums : je mets de côté celles auxquelles elle réagit et dont elle essaie de me parler. Son curateur, Mlle P.C. qui connait ces photos se charge de lui en parler et me donne les indications pour les ranger en albums, noter les noms, dates et lieux et évènements auxquels elles se rattachent.

Je fais redécouvrir à Mme F. M. ses livres en langue anglaise : elle sourit, les prend en main, essaie de lire, prononce quelques mots ou bribes de phrase. Des souvenirs semblent resurgir : Mme F. M. est parfaitement bilingue et aime cette langue.

56273585

le Monde

Bookmark
and Share